Soirée de clôture pour ce festival aussi méconnu qu'incroyable en surprises haut de gamme. Anne Ducros, célèbre chanteuse de jazz, a interprété de très grands classiques devant un Hangar 23 quasi-complet. Si l'on peut résumer en 1 mot cette chanteuse et son trio de musiciens, on pourrait dire "dantesque".

Quoi de plus beau lorsque l'on a organisé et vécu un événement culturel de voir la dernière soirée presque sold out, avec des gens souriants, heureux, qui vous remercient pour ce spectacle magnifique auquel ils ont assisté ? En tout cas, en after, l'équipe culturelle de la mairie qui a travaillé d'arrache-pied sur le projet "Voix de Fête" était aux anges. Mais ne commençons pas par la fin ...

Anne Ducros est ce qu'on pourrait définir comme un monstre de jazz. Dès les premières secondes, on sent qu'on va assister à un concert qui va rester gravé dans les mémoires. Avec son passé de chanteuse baroque (style ô combien technique et propice aux vocalises dignes d'un solo de violon), Anne Ducros va interpréter les plus grands morceaux jazz issus de son dernier album "piano piano" ; ainsi fut-il possible d'entendre, entre autre, les superbes "My foolish heart", "Never let me go", "Just in Time" ou encore "Naima". Sa tessiture vocale est sidérante. Sonorités basses n'ayant rien à envier à certains hommes, et voix de tête puissante à faire pâlir les chanteuses de variété hurlantes, Anne Ducros est un extraterrestre vocal. Et représente bien le festival Voix de Fête. Ses soli vocaux sont magiques, son timbre est telle une palette d'un peintre riche de couleurs et de nuances illimitées, dont elle use et abuse avec délectation. Comme elle aime le dire "le jazz n'est pas un style musical, mais une manière de jouer de la musique", et le prouvera en reprenant avec originalité un morceau d'Erik Satie ("Gnossienne n°1", le même que l'on entend dans le spectacle Monet aux Pixels). N'oublions pas les musiciens qui accompagnent la chanteuse, au niveau tout aussi incroyable, et qui blufferont le public lors de leurs petites séances improvisées ( ??? ). Paradoxalement, cette véritable démonstration technique est d'une limpidité auditive exemplaire. Un jazz facile à écouter, qui tantôt swing, tantôt bouleverse.

Le public est aux anges : d'abord un rappel, puis deux ... la chanteuse ne peut plus quitter la scène, et semble sincèrement touchée par cet accueil. Voix de Fête semble cette année avoir touché davantage de jeunes que les années précédentes. Tant mieux.

Durant une semaine, le public aura pu découvrir une large palette des possibilités offertes par la voix. Entre chants sacrés, techniques expérimentales, jazz, r'n'b ... tous les goûts ont été représentés, avec pour emblème les meilleurs ambassadeurs de chaque discipline. Reste à faire connaître davantage ce festival méconnu, à l'étiquette parfois péjorative citée par Daniel Bargier (chant choral = poussiéreux). Rendez-vous donc en 2007, du 16 au 24 mai pour être précis, avec un programme qui s'annonce des plus alléchants.

(Photos du concert by Rod sur www.le-hiboo.com
» Site Web Anne Ducros www.anneducros.com