Accueil

19 novembre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Philandre

Mais dans quelle société vivons-nous ?
Un monde où les restes humains sont considérés comme des objets de collections ? Un monde qui fait d'une tête de guerrier maori ou de la momie d'un enfant égyptien une oeuvre d'art, un objet de curiosité ? Quelle est cette fascination malsaine et morbide à contempler les nôtres, à les mettre en vitrine, à les expédier, prêter pour des expositions ?
Nous nous offusquons devant les sacrilèges des pilleurs, de tombe, nous horrifions de savoir que des particuliers possédaient, et possédent toujours des restes humains, tentons d'oublier que des hommes "exotiques", canaques, pygmées... étaient exhibés comme des phénomènes de foire il n'y a pas encore si longtemps... Mais nous n'éprouvons aucun scrupule à stocker des têtes dans des réserves de musée, voire même à les y exposer.
Quel regard portons-nous sur nous-mêmes ? Est-ce que nous avons envisagé une seconde que notre propre corps pourrait un jour finir dans un musée ? Comment pouvons-nous concevoir d'accepter que des visiteurs, quelque part dans le monde, payent leurs tickets d'entrée dans un musée pour aller contempler le reste d'un de nos ancêtres ?
Quelle image aurons de nous nos descendants ?
Il y a beaucoup de questions à se poser sur des êtres humains qui exposent des êtres humains et qui en parlent comme d'objets.
Je ne me reconnais pas en eux.

Frédéric CROCHET (FredHook)

Pour moi, la polémique ne devrait même pas exister!
Restitution et avec des excuses en plus!!!

chouchou

Je suis de tous coeur avec vous, depuis le début!

Bien à tous

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Dessin de la tête maori

Contact Tête Maori

Message Tête Maori

  • Attention, bien vérifier votre email. En cas de message de soutien, précisez-nous si vous souhaitez, ou pas, voir votre nom publié sur le site internet.