293 billets dans la catégorie "Portrait" Flux

Rouen des années 50/60...Les "Photomatons" des Nouvelles Galeries...

 

Clin d'Oeil à l'anecdocte  d'Odette ci-dessous :   voir ici.....

les Nouvelles-Galeries étaient un grand magasin bien sympathique : je me souviens très bien du rayon alimentaire au sous-sol! Et aussi l'un des rares "photomatons" de Rouen, installé aux Nouvelles-Galeries, pas du tout automatique, mais actionné par une employée : au moment de la rentrée, en septembre, il fallait faire la queue pendant plus d'une heure, pour obtenir de se faire photographier ....

 

RouenGaleriesPhotomatons2CollectionicolasNumériser0584

RouenPhotomatonGaleriesCollectionicolas0584


Avant-hier (suite et fin)

Pour Anisette et Lololagirafe et tous ceux qui aiment les greniers.

NB: Quand de vieux albums-photo tombent par terre dans les foire à tout, marchez pas dessus, ramassez-les...

 

_eulalie_65
Berthe, ma grand-mère, une belle fille, a perdu son 1er mari Louis GOUZY dans les premiers mois de la 1ère GM.

_eulalie_65
Ses cinq enfants, ma mère c'est la petite blondinette.Le petit en barboteuse, c'est Hubert, dit "Mitraillette" dans la Résistance, son truc favori, se laisser descendre avec une corde depuis un grand arbre et zigouiller toute une patrouille. Il a été forain, auto-tamponneuses, la boule de la mort en moto, puis dans la misère, nettoyeur de tombes au cimetière de Sedan, où il y avait bon nombre...de ses victimes, et où il est lui-même inhumé. Sacré Tonton !

_eulalie_65
Une relique, avec ma maman en N°2, le grand c'est Marc, un autre résistant, tous devenus orphelins par amnésie...

_eulalie_65
Celle-là je l'ai remise presqu'à neuf, ma mère 1ère à G du 2ème rang.

_eulalie_65
Photo presque remise à neuf, "Mémé" Berthe, ouvrière dans le textile à Sedan, restée seule avec ses cinq enfants...

_eulalie_65
Maintenant côté paternel, Joseph, mon grand-père, à Verdun (au début, quant il y avait encore des feuilles aux arbres). Il est mort vers 98 ans et venait de vendre sa mobylette pour reprendre son vélo et ce magré l'ypérite, la silicose et le tabac...

_eulalie_65
Une noce très croquignole, mon grand-père a un chapeau "pointu" -donc non règlementaire- au milieu devant la porte. Les deux couples au 2ème rang ses oncles et tantes, vous savez, ceux de la chanson de Ferrat "La montagne".

_eulalie_65
1920 lisible en lumière rasante, génération -3, le genre à ne pas se laisser arracher son sac à main (où il y avait souvent une boule de pétanque)

_eulalie_65
_eulalie_65
Celle-là n'est pas finie, un Auvergnat c'est debout, comme elle a du mal à rester assise son mari la tient, le photographe a effacé la main qui l'empêche de tomber, pour préserver la dignité de la personne...

_eulalie_65
Remise à neuf, 1925/1926, mon père avec son cerceau...

_eulalie_65
Une superbe photo de mon père, si vous avez de bons yeux essayez de trouver la soudure sol/mur du décor, pas évident, tout était bien calculé, z'avaient pas Photoshop...


 


Avant-hier,

Les photos de Nicolas m'en ont rappelé d'autres, que j'ai eu la grande chance de récupérer il n'y a pas très longtemps. J'ai donc passé de longues heures à les "remonter", parfois mm par mm, et tout d'un coup, pouf! il y avait une grosse tache là en bas à gauche, sur celle-ci, et des traces d'eau ou de larmes frottées. La tache, c'est un baiser très appuyé de ma grand-mère, sur cette photo de sa famille, un baiser de chagrin qui a traversé toutes ces années et lui a survécu...
Jalabert_Edouard_Marc_A21bis
Donc voici Berthe, ma grand-mère, et le grand Edouard, que je n'ai pas connu...A côté d'elle Jean son frère et ses soeurs "Inou" et Louise. En bas, mon oncle Marc, un résistant de le première heure, quant au béret, mystère...

A20 bis
Une deuxième photo, prise le même jour...finalement, le béret enlevé, c'est mon oncle Paul...

Allemand_Berthe_3eme_A111 bis
Au deuxième rang à droite, Berthe, ma grand-mère, près de mon arrière grand-mère, très souriante...
Jalabert_Edouard_A124 bis
On ne faisait pas 3000 photos par an, c'était du beau travail, donc Edouard, mon grand-père maternel a eu un destin romanesque, blessé à la guerre, porté disparu, il a été retrouvé 15 ans après, quasi totalement amnésique (en vrai), remarié et avec toute une autre famille...Il était devenu un autre et il ne restait plus à Berthe qu'une photo des jours heureux, à embrasser, et sur laquelle pleurer...

Jalabert_Edouard_A124 bis
Une de mes préférées, mon arrière-grand-père paternel, un paysan auvergnat, j'aime à penser que c'est à moi que son salut s'adresse, à travers le Temps...