317 billets dans la catégorie "Dazibao" Flux

Rouen au rythme de Noël

Noël approche à grands pas et Rouen s’anime au rythme de cette période de fête ! La ville présente l’événement “Rouen givrée” qui permet de mettre en place animations et décorations. Entre les animations permanentes que  sont la patinoire de l’Hôtel de Ville, la Tour d’escalade (rue du Change) ainsi que la Piste de luge (rue des Bonnetiers), le Marché de Noël, et les animations ponctuelles un peu partout dans la ville, vous aurez de quoi vous réchauffer le coeur (et le corps !) en ces temps froids !

Lire la suite "Rouen au rythme de Noël" »


Normandie 2010 à la rencontre de ses lecteurs

Normandie 2010 a posté un nouvel article, 'Café-Géographique à Rouen : La Haute-Normandie a-t-elle encore un avenir ?'

Intéressant quelques mois avant les élections... régionales.

Mercredi 25 novembre à 18h30 au Bar des Fleurs (place des Carmes).
Une occasion de discuter avec l’équipe d’animation de normandie2010.org

Haaaa, ces géographes ;-)


A Rouen, 32% de l'eau mise en distribution n’arrive jamais aux consommateurs...

" Les habitants de Rouen savent-ils que les jolies ruelles pavées de la vieille ville cachent un grave problème pour l’environnement et… leur pouvoir d’achat? [...] Notre enquête dévoile la gravité de la situation dans les plus grandes villes. Des pertes colossales sont enregistrées partout, sans distinction de couleur politique du maire ou du mode de gestion, en régie ou déléguée au privé.

Lire la suite "A Rouen, 32% de l'eau mise en distribution n’arrive jamais aux consommateurs..." »


La question des transports ferroviaires en Normandie. 1. Le constat

Un nouvel article sur http://www.normandie2010.org

La question des transports ferroviaires en Normandie. 1. Le constat

Auteur : Pierre-Henri Emangar

Introduction : Dans le domaine ferroviaire, il se pose essentiellement en Normandie deux questions d’importance stratégique, la première pour le transport des voyageurs, la seconde pour le fret :
la question de l’intégration de la Normandie dans le réseau ferroviaire national et européen des lignes à grande vitesse voyageurs prend une importance de plus en plus grande au fil des ans au fur et à mesure que le nombre de radiales de lignes nouvelles à très grande vitesse et les dessertes TGV augmentent (…)

L’espace Claude Monnet – Cathédrale : besoin d’espace !

L’heure est à nouveau au débat entre les tendances politiques de tous poils pour décider de l’avenir de l’espace Claude Monnet – Cathédrale, cette verrue de béton qui dénature notre beau centre-ville. Les uns veulent nous construire un blockhaus en verre, les autres veulent nous faire croire que leur projet immobilier sera tapissé de vert. La rage anime les uns, l’ambition les autres, mais tous sont téléguidés par des acteurs économiques qui se frottent les mains à l’idée de voir une manne financière non négligeable tomber dans leur poche pour assurer leur train de vie.

Lire la suite "L’espace Claude Monnet – Cathédrale : besoin d’espace !" »


GRANDE VENTE

L'Armée du Salut organise une grande vente à l'occasion de la fête des moissons le :

Vendredi 16 Octobre de 9h30 à 18h et Samedi 17 Octobre de 10h à 16h

Vous y trouverez des livres, des jouets, des vêtements, des bibelots...

et bien d'autres choses, alors venez nombreux !

L'armée du salut - 27 rue Anatole France - 76000 ROUEN


Les élus sur internet : clairvoyance et prévoyance, consultation illimitée 43 euros par téléphone

Image 2

Régine Marre (élue depuis peu indépendante de la minorité à Rouen) annonce sur son blog l'arrivée d'un blog du Modem à Rouen. Jusqu'ici tout va bien.

Quand on va sur le site recommandé (http://rouen.modem.over-blog.fr), il ne se passe rien, car l'adresse n'est pas bonne. Bon, jusqu'ici tout va bien, quand même.

Lire la suite "Les élus sur internet : clairvoyance et prévoyance, consultation illimitée 43 euros par téléphone" »


On a mis tous nos yeux dans le même panier

Rouen semble avoir un nouveau record. Celui du prix des lunettes en relief au cinéma. Dans les cinémas proposant des séances en relief dans l'agglomération, le supplément demandé est de 3 euros. C'est pour la location des lunettes. Bon. Mais un petit tour dans d'autres villes montre un supplément de 1,5 euro (Elbeuf), 2 euros (le plus souvent ailleurs et à Paris), voir de 1 euro (Paris). Qu'est ce qui peut expliquer cette inflation locale du prix de la lunette 3D ? La convergence des exploitants ? Peut-être... On a mis tous nos yeux dans le même panier. Rassurez-vous, ailleurs en France, les cinémas Pathé Gaumont proposent aussi ces lunettes à 3 euros... peut être dans les villes où ils sont seuls. Et si Saint-Sever (UGC) s'équipait ? Serait-on toujours à 3 euros ?

Le Pont Flaubert ne se lève pas pour le Belem

Le pont Flaubert devait lever ses deux tabliers ce midi pour laisser passer le "Belem", le voilier français. En retard sur le planning prévu, le trois-mâts n'a pu utiliser la fenêtre réservée par la Direction des routes Nord Ouest (de 11 h 14 h 30) pendant laquelle la circulation devait être interrompue.

Lire la suite "Le Pont Flaubert ne se lève pas pour le Belem" »


Le climat en surchauffe

Les activistes de l'environnement font chauffer les serveurs du web :

11 ONG, environnementales et de solidarité, ont lancé un appel au Président de la République pour la conclusion d'un accord ambitieux et équitable sur les changements climatiques, lors de la conférence de Copenhague au mois de décembre.

Il s'agit de l'Ultimatum climatique. Son objectif est de recueillir d'ici à décembre 1 million de signatures.

Nous avons besoin de votre soutien !

Vous pourrez retrouver le texte intégral de l'appel et la possibilité de le soutenir sur le site suivant :

http://www.copenhague-2009.com


Le pont levant... qui ne se levait pas!

"Un an après sa mise en service, le nouveau pont mobile de Rouen, le plus grand d'Europe, ne s'est toujours pas levé pour laisser passer des paquebots vers la cité normande. Les armateurs craignent de voir leurs navires bloqués en amont par une grève ou une panne du mécanisme.

Ce pont de 155 millions d'euros a été conçu pour faciliter la circulation dans une agglomération asphyxiée par l'automobile tout en permettant le passage des grands navires remontant la Seine jusqu'au coeur de la ville.

Au vu du trafic existant, les services de l'Etat estimaient qu'il faudrait lever ses tabliers "trente à quarante fois par an". Mais contrairement à leurs prévisions aucun navire n'a demandé à le franchir depuis sa mise en service en septembre 2008 et le mécanisme n'a jamais eu à servir.

Premières concernées, les compagnies de croisière ne veulent pas prendre le risque de voir leurs paquebots enfermés dans un cul de sac. "Elles craignent que leurs navires ne soient piégés par une panne technique du système, une grève du personnel du pont ou une manifestation sociale", explique Jacques Thyebaut directeur des croisières chez l'agent maritime Humann et Taconet.

Source: l'express.fr

Lire la suite "Le pont levant... qui ne se levait pas!" »


Paris nous parle de notre train train

Repêchée sur AFP :

Ligne grande vitesse Paris-Normandie: un débat public "dès 2011"

CAEN — Le secrétaire d'Etat aux transports Dominique Bussereau veut un débat public "dès 2011" sur le projet de ligne ferroviaire à grande vitesse de la Normandie annoncé par le président Nicolas Sarkozy, selon un courrier cité mercredi par la région Basse-Normandie.

"Je souhaite qu'un débat public, tel que prévu par la loi, pour un investissement national de cette importance, puisse être organisé dès 2011", a indiqué le ministre dans cette lettre adressée le 30 juillet à Laurent Beauvais, président PS de la Basse-Normandie.

Dans ce courrier, Dominique Bussereau précise qu'il a demandé au conseiller d'Etat Jean-Pierre Duport de présider un comité de pilotage qui aura pour mission "de veiller, en liaison avec les collectivités concernées, à la bonne préparation de ce débat public".

Le ministre ajoute que "seul un projet de ligne nouvelle de grande ampleur, reliée à la gare Saint-Lazare et réservée aux trains normands directs, permettra une augmentation substantielle de la desserte de cet axe actuellement contrainte par la limite de la capacité de la ligne". Il précise que lui-même avait déjà annoncé le 6 avril une voie nouvelle sur la portion Mantes-Nanterre du parcours, dans l'ouest parisien.

Au cours d'un déplacement au Havre en juillet, le président Sarkozy a confirmé sa volonté de faire du Grand Paris "une véritable métropole maritime" en tissant "un lien nouveau (...) entre une vieille capitale (...) et ses deux ports traditionnels que sont Rouen et le Havre".

Dans ce cadre, il s'est prononcé en faveur d'un TGV "qui reliera Paris au Havre par Mantes et Rouen en une heure et quart et qui profitera également aux deux régions Normandie".


La Normandie, la grande, en discussion sur le web

Image 1 Et, pour une fois, le débat ne vient pas d'un parti x ou y... Ce sont des géographes de Rouen, Le Havre et Caen qui ont lancé ce projet de site collaboratif : http://www.normandie2010.org

Voilà comment il est présenté :

Pourquoi proposer des contributions à Normandie 2010 ? Considérant que l’avenir régional n’appartient en propre à personne mais aussi que la qualité du débat public dépend de l’engagement du plus grand nombre, Normandie 2010 invite chacun à participer de façon spontanée. Le comité de rédaction de Normandie 2010 accueillera avec intérêt, dans un esprit d’ouverture et de pluralisme, toute proposition de contribution originale au débat public sur les enjeux régionaux.


Verrue aquatique

"Piscine océade (1) Rouen compte au moins deux « verrues ». De ces vieux édifices pourrissant sur place dans l'attente d'être rayés de la carte. Le palais des congrès est l'exemple le plus flagrant. Un autre, beaucoup moins visible, limite caché, s'effrite doucement au bout de l'île Lacroix, collé à la piscine.
Bienvenue à l'Océade, parc aquatique abandonné, squatté et tagué depuis son dépôt de bilan, en 1991, soit deux ans à peine après son ouverture. Trop cher, le complexe n'a jamais trouvé son public.
La municipalité, sortie en 2006 d'un long contentieux avec l'exploitant privé du lieu (qui aura coûté un million d'euros au contribuable), nous a ouvert les Portes de ce vaisseau fantôme. Le temps commençait à presser, sa destruction est enfin prévue.
De l'extérieur, seul un dôme de couleur verte dépasse. L'endroit n'a pas l'air immense. Fausse impression lorsqu'on découvre l'intérieur. 1 500 m² au bas mot, et une voûte, soutenue par quatre énormes étais en bois, qui s'envole à vingt mètres au-dessus du sol. De grosses canalisations d'air d'un bleu pétant courent le long des murs, comme suspendues. Un toboggan jaune, le dernier encore debout, pendouille tristement.
Mais c'est par terre que le spectacle est le plus intéressant. Le carrelage, recouvert d'une épaisse couche de crasse, n'a plus grand-chose de blanc. Mais il est toujours en assez bon état. Fait étonnant d'ailleurs puisque l'Océade est un vrai moulin. La ville a beau murer tant qu'elle peut, des petits malins trouvent toujours le moyen d'entrer.
Et visiblement, ce n'est pas - uniquement - pour casser mais plutôt pour donner de la couleur. C'est bien simple : les graffitis, très recherchés pour certains, recouvrent la totalité des murs. Et les bombes de peinture sont beaucoup plus nombreuses à joncher le sol que les canettes vides. Il faut avouer que l'endroit, tout en dénivelé (plusieurs bassins de profondeur différente), semble pensé pour les graffeurs de tout poil.
Dommage pour eux, ce terrain de jeu va bientôt disparaître et rien ne sera construit à la place.
A quand la démolition ? La Ville a budgété la somme nécessaire (300 000 à 400 000 euros, dixit le premier adjoint Yvon Robert), mais n'avance pas de date. Une question de mois. Ou d'années.
Gilles Triolier"

Source: Paris-Normandie.fr

L’intégralité de mes photos sur l’Océade est ICI. 


Pont Flaubert : le recul de la promo

Pour éclairer les deux mois de travaux nécessaire et fêter une première année avec de rares levages, revoici le film promo du Pont Flaubert... et comme ils disent, tout est d'une précision millimétrique... On y parle de 40 levages par an, si c'est une moyenne sur plusieurs années, va falloir le lever tous les jours en 2010 !


Fanzine4 : le numéro 2 vient de paraître !

L’Association ROUENZINE est pas peu fière de vous annoncer la naissance du second opus de son Fanzine4. Le dernier-né pèse 240 grammes pour 60 pages de bandes dessinées, de nouvelles, d’interviews, de critiques, etc.

Issu de la collaboration entre six auteurs de l’agglomération rouennaise, Fanzine4 – saison 2009 est paru. Pour sa seconde édition, le magazine amateur emmène le lecteur dans des univers variés, mais toujours en bandes dessinées.

Dans Fanzine4, vous vous nourrirez des brèves de comptoir du Gros Raymond, vous vivrez les aventures science-fictionnesques de Pat, Bob et Kiki ou vous saurez ce qui arrive lorsqu’on traverse le pays de Caux par temps de pluie. Fanzine4, c’est aussi décalé qu’une chanson des Fatals Picards, aussi mignon que la fée Carlina, et aussi un peu érotique… (mais chut !)

Fanzine4 – saison 2009, c’est aussi…

- une rencontre avec Daniel Pecqueur, scénariste rouennais de talent,

- des nouvelles,

- des critiques de bandes dessinées,

- et du speed-painting, peinture par ordinateur.

Le tout est disponible dans plusieurs librairies du centre-ville (l’Armitière, le Grand Nulle Part et Dolce Vita) au prix de 5 euros, ou par correspondance via le site de l’association : http://rouenzine.canalblog.com/

L’Association Rouenzine

Rouenzine est une association sans complexe qui se consacre à la promotion de la bande dessinée et des artistes liés au neuvième art, en Normandie, mais pas exclusivement. L’association a vu le jour en mai 2009 à la suite du succès rencontré en festival BD par l’édition 2008 de Fanzine4.

Cette création correspond également au choix des cinq membres fondateurs d’ouvrir leur magazine amateur à d’autres auteurs et de pérenniser une aventure qui a sacrément bien commencé.

Rouenzine recrute. Si tu te sens l’âme d’un aventurier de l’imaginaire, si ta plume qu’elle soit virtuelle ou d’acier, qu’elle noircisse des pixels ou trempe les pieds dans l’encre, si tu as des idées, viens nous rejoindre !

Notre blog : http://rouenzine.canalblog.com/

Notre courriel : [email protected]


Travaux sur l'axe A 150 - Sud III du 6 juillet au 31 août

La Direction Interdépartementale des Routes (DIR) Nord-Ouest et la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) vont entreprendre d'importants travaux sur l'axe A 150 - Sud III du 6 juillet au 31 août prochain.
Ces travaux consistent à changer les joints de chaussée du viaduc des Barrières du Havre et du pont du Bois Barbet, et à rénover la chaussée des deux voies de circulation de l'A 150 dans le sens Rouen vers le Havre. Parallèlement, la fin de l'entretien lourd ainsi que les travaux de parfait achèvement et de réglages fins de certains équipements techniques seront réalisés sur le pont Flaubert. Ils nécessiteront des levages des deux travées du pont Flaubert.

Le commnuniqué de presse complet est ici: http://www.enroute.nord-ouest.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Communique_presse_A150_et_Pont_Flaubert_ete_2009_2_cle73526a.pdf 


Le Major s'expose à la Mama

Mama2-300x225 Il était plutôt discret derrière ses lunettes et ses invités, pour l'été, le Major investit sa galerie de rues...

La Galerie-vitrines Ma-Ma présente « Au pied des murs », une exposition du Major / 120 photos de visuels collectés sur les murs de Rouen / visible Juillet août 2009, 7/7 & 24/24h. (photo : S. Bailly).Sous l'allée commerçante couverte, 6 & 8 rue Eugène Boudin.
« Dans un port, la haut, une ombre étique s'étire au grés du Nordet.  La silhouette du Major se découpe sans demi-tons sous l'ampoule blafarde d'un hangar.  Entre les sacs  de cabosses de Zanzibar et les caisses de  Mei Kwei Lu Chu taiwanais , Il  surveille, cigarette aux lèvres, un  chargement clandestin  à destination de révolutionnaires  moldaves. A moins que ce soit pour des dissidents birmans, du Honduras ou  pour un cargo du  Mozambique. Peu importe,  ses contours se peignent toujours en noir et blanc  dans un album d'Hugo Pratt ». (FD0709) http://www.galeriemama.com/


La tête maori semble à nouveau sur le départ ou comment une actualité locale peut faire bouger les lignes au niveau national

Image 2

Il y a quelques temps, la Ville de Rouen avait décidé de rendre à son peuple d'origine la tête maori détenue par le muséum d'histoire naturelle. Initiative mal vue par le ministère de la culture de l'époque qui en freina la démarche et annula la procédure. L'élue en charge de la culture à Rouen à l'époque, Catherine Morin Desailly, initiatrice du projet, est également sénatrice. Partie de Rouen, elle a continué son combat et vient de faire valider par le Sénat une proposition de loi engageant la France dans la restitution de toutes les têtes détenues sur le territoire français. Une petite idée au départ qui pourrait bien contribuer à redorer l'image "éthique et droit de l'homme" de la France dans cette partie du monde...

À la suite, le communiqué diffusé par la sénatrice.

Pour mémoire, les têtes maories sont des trophées de guerre en Nouvelle-Zélande, quand on gagnait, on coupait la tête de l'ennemi pour la faire sécher. Ces têtes étaient tatouées, c'était plus joli sur le buffet des amoureux du colonialisme au XIXe... Un commerce douteux avec l'occident s'installa à l'époque, encourageant la recherche de têtes...

Lire la suite "La tête maori semble à nouveau sur le départ ou comment une actualité locale peut faire bouger les lignes au niveau national" »