48 billets dans la catégorie "Pêché sur la toile" Flux

Sauvez et libérez les panoramas !

Là je ne mets pas de photos car j'ai trop peur...

Dans deux jours je ne pourrais plus mettre de photos panoramiques du Panorama de Rouen (notez le paradoxe..)

Je ne pourrais plus en faire depuis le joli point de vue panoramique de la Triège des Sapins, car il faudra d'un seul coup, demander l'autorisation aux architectes ou aux propriétaires de la Cathédrale, de St Ouen, de St Maclou, du Gros Horloge, j'en passe et des meilleures...

Le 9 Juillet Nicolas ira en taule pour monomanie panoramique, Franck sera recherché par tous les ayants droits des bâtiments existants depuis le Moyen-Age, voire depuis Rotomagus. Quant aux autres, faites gaffe...

Bref les participants de ce blog devront raser les murs, photographier par les nuits sans lune avec une cagoule et distribuer leurs créations à un petit cercle d'initiés en essayant de ne pas se faire prendre.

Pourquoi ?

Ben, là, franchement, les bras m'en tombent...

Voyez-ici en copiant collant ce lien dans votre navigateur:

https://www.change.org/p/parlement-europ%C3%A9en-sauvez-la-libert%C3%A9-de-photographier-savefop-europarl-fr

 


Vascoeuil 1922

Vascoeuil 1922.jpeg
Photo trouvée sur internet.

En 1922, sur la photo il y a peutètre bien des gens de ma famille, mes grands parents, mon père, mes oncles et tantes. A gauche, le mur de l'ex- propriété familiale, avec le pavillon dont j'ai postée une photo en rénovation

http://rouen.blogs.com/photo/2009/12/colombages-normands.html#comments


Je suis Rouen - Clip promotionnel de notre Ville

 

Rouen, ville attirante ? la Ville a décidé de le prouver en proposant un film institutionnel de quelques minutes pour présenter ses atouts et son cadre de vie. Traversée par un fleuve, Rouen est à la fois capitale économique, capitale culturelle, capitale historique mais aussi une métropole où il fait bon vivre. Le film révèle ainsi une ville dynamique et moderne, tournée vers l'avenir avec ses projets mais aussi riche de son passé. Une carte de visite en images pour les Rouennais et ceux qui ne le sont pas encore mais aussi pour les entreprises qui cherchent à s'implanter. Rouen bouge avec ses habitants qui vous le confirment les yeux dans les yeux : "je suis Rouen".


Quand France soir évoque notre pont levant pas levé…

Article de France soir de Michel Manfredi

Ça fait mal...

Au fait, il coûte combien chaque année ce pont en entretien, cela reste un chiffre mystère...

Un sujet qui fâche déjà évoqué ici. Et pourtant on évoque peu ;-)
http://rouen.blogs.com/dazibao/2009/03/mon-coups-de-gueule-contre-le-6e-pont.html
http://rouen.blogs.com/dazibao/2009/09/le-pont-flaubert-ne-se-lève-pas-pour-le-belem.html 

 


Foire de Rouen : 26 personnes bloquées une heure sur un manège

Pêché sur le Parisien.fr

Jeudi, vers 17 heures, un manège de la foire de Rouen, a été victime d'une avarie et s'est immobilisé avec vingt six personnes à son bord, certaines d'entre elles se sont ainsi retrouvées prisonnières, durant une heure, à 6 voire 8 mètres du sol, pour certaines la tête en bas.  Des sensations extrêmes qui n'étaient pas prévues au programme!

Lire la suite "Foire de Rouen : 26 personnes bloquées une heure sur un manège" »


Des ovnis à Rouen cette fois-ci !

Capture d’écran 2010-09-11 à 08.26.19 France 3 couvre la soucoupe !

Video amateurs en ligne !

http://normandie.france3.fr/info/haute-normandie/des-ovnis-ont-survole-rouen-64791236.html

La vidéo où l'on voit très bien un truc en forme de plaque vitro céramique :

Sur celles-ci on voit des points oranges. Dans les deux cas, les commentaires en direct sont extra-ordinaires :-) ...


Une lycéenne de Rouen de 14 ans, benjamine des candidats au baccalauréat 2010

ROUEN (AP) — Le plus jeune des candidats au baccalauréat 2010 est une adolescente de 14 ans, Déesse Dji'Ala, élève de terminale S du lycée Camille Saint-Saëns de Rouen (Seine-Maritime), a-t-on appris vendredi auprès du rectorat de l'Académie de Rouen.

L'adolescente, qui a fait son entrée au lycée à l'âge de 11 ans, est inscrite en terminale S, option mathématiques, dans ce lycée réputé du centre-ville de Rouen. Elle débutera les épreuves le 17 juin comme ses camarades de classe. AP

xvei/sb

sur le site du Nouvelobs


24 heures turbo

La débat s'installe doucement dans la population, faut-il, ou pas, à l'heure des ours blancs se noyant dans l'eau trop chaude des pôles, continuer à faire tourner des bateaux qui pètent autour de l'île Lacroix ? Bref, on a vu les Anti à l'action, les Verts dans l'embarras, voici les Pour sur le pont avec un groupe Facebook ! Vroum...

Lire la suite "24 heures turbo" »


LamosaTV est à vendre !

Image 1 Image 2

Un petit tour dans les vieux flux rss et hop, je tombe sur un lien sur une voie de garage, celui de LamosaTV. Je les croyais intègres, les bougres ;-) Vous vous rappelez ? Il y a environ trois ans, LamosaTV envahissait le web rouennais en proposant quasi quotidiennement des reportages plutôt ludiques sur la vie à Rouen. Aujourd'hui, le nom de domaine LamosaTV.com est à vendre... Heureusement, les vidéos restent accessibles sur youtube. Une petite pour la route ? Barbe, bouc ou barbichette, un titre qui colle bien à cette équipe de 3 fiers et potaches agitateurs qui sont depuis revenus sérieusement à leurs affaires et ont abandonné cette gloire éphémère…


A Rouen, 32% de l'eau mise en distribution n’arrive jamais aux consommateurs...

" Les habitants de Rouen savent-ils que les jolies ruelles pavées de la vieille ville cachent un grave problème pour l’environnement et… leur pouvoir d’achat? [...] Notre enquête dévoile la gravité de la situation dans les plus grandes villes. Des pertes colossales sont enregistrées partout, sans distinction de couleur politique du maire ou du mode de gestion, en régie ou déléguée au privé.

Lire la suite "A Rouen, 32% de l'eau mise en distribution n’arrive jamais aux consommateurs..." »


Les élus sur internet : clairvoyance et prévoyance, consultation illimitée 43 euros par téléphone

Image 2

Régine Marre (élue depuis peu indépendante de la minorité à Rouen) annonce sur son blog l'arrivée d'un blog du Modem à Rouen. Jusqu'ici tout va bien.

Quand on va sur le site recommandé (http://rouen.modem.over-blog.fr), il ne se passe rien, car l'adresse n'est pas bonne. Bon, jusqu'ici tout va bien, quand même.

Lire la suite "Les élus sur internet : clairvoyance et prévoyance, consultation illimitée 43 euros par téléphone" »


Le pont levant... qui ne se levait pas!

"Un an après sa mise en service, le nouveau pont mobile de Rouen, le plus grand d'Europe, ne s'est toujours pas levé pour laisser passer des paquebots vers la cité normande. Les armateurs craignent de voir leurs navires bloqués en amont par une grève ou une panne du mécanisme.

Ce pont de 155 millions d'euros a été conçu pour faciliter la circulation dans une agglomération asphyxiée par l'automobile tout en permettant le passage des grands navires remontant la Seine jusqu'au coeur de la ville.

Au vu du trafic existant, les services de l'Etat estimaient qu'il faudrait lever ses tabliers "trente à quarante fois par an". Mais contrairement à leurs prévisions aucun navire n'a demandé à le franchir depuis sa mise en service en septembre 2008 et le mécanisme n'a jamais eu à servir.

Premières concernées, les compagnies de croisière ne veulent pas prendre le risque de voir leurs paquebots enfermés dans un cul de sac. "Elles craignent que leurs navires ne soient piégés par une panne technique du système, une grève du personnel du pont ou une manifestation sociale", explique Jacques Thyebaut directeur des croisières chez l'agent maritime Humann et Taconet.

Source: l'express.fr

Lire la suite "Le pont levant... qui ne se levait pas!" »


Verrue aquatique

"Piscine océade (1) Rouen compte au moins deux « verrues ». De ces vieux édifices pourrissant sur place dans l'attente d'être rayés de la carte. Le palais des congrès est l'exemple le plus flagrant. Un autre, beaucoup moins visible, limite caché, s'effrite doucement au bout de l'île Lacroix, collé à la piscine.
Bienvenue à l'Océade, parc aquatique abandonné, squatté et tagué depuis son dépôt de bilan, en 1991, soit deux ans à peine après son ouverture. Trop cher, le complexe n'a jamais trouvé son public.
La municipalité, sortie en 2006 d'un long contentieux avec l'exploitant privé du lieu (qui aura coûté un million d'euros au contribuable), nous a ouvert les Portes de ce vaisseau fantôme. Le temps commençait à presser, sa destruction est enfin prévue.
De l'extérieur, seul un dôme de couleur verte dépasse. L'endroit n'a pas l'air immense. Fausse impression lorsqu'on découvre l'intérieur. 1 500 m² au bas mot, et une voûte, soutenue par quatre énormes étais en bois, qui s'envole à vingt mètres au-dessus du sol. De grosses canalisations d'air d'un bleu pétant courent le long des murs, comme suspendues. Un toboggan jaune, le dernier encore debout, pendouille tristement.
Mais c'est par terre que le spectacle est le plus intéressant. Le carrelage, recouvert d'une épaisse couche de crasse, n'a plus grand-chose de blanc. Mais il est toujours en assez bon état. Fait étonnant d'ailleurs puisque l'Océade est un vrai moulin. La ville a beau murer tant qu'elle peut, des petits malins trouvent toujours le moyen d'entrer.
Et visiblement, ce n'est pas - uniquement - pour casser mais plutôt pour donner de la couleur. C'est bien simple : les graffitis, très recherchés pour certains, recouvrent la totalité des murs. Et les bombes de peinture sont beaucoup plus nombreuses à joncher le sol que les canettes vides. Il faut avouer que l'endroit, tout en dénivelé (plusieurs bassins de profondeur différente), semble pensé pour les graffeurs de tout poil.
Dommage pour eux, ce terrain de jeu va bientôt disparaître et rien ne sera construit à la place.
A quand la démolition ? La Ville a budgété la somme nécessaire (300 000 à 400 000 euros, dixit le premier adjoint Yvon Robert), mais n'avance pas de date. Une question de mois. Ou d'années.
Gilles Triolier"

Source: Paris-Normandie.fr

L’intégralité de mes photos sur l’Océade est ICI. 


Le Figaro continue de s'intéresser aux Hauts-de-Rouen… et c'est bien

Repêché sur le net

Les Hauts de Rouen conjuguent l'audace du privé et les aides publiques
PAR MICHEL GARIBAL
05/06/2009

Interview de Yann Doublier, directeur général de Nexity Apollonia.

La municipalité de Rouen cherchait depuis des années à transformer un quartier qui souffrait d'une image particulièrement négative. Et la solution a été trouvée grâce à un partenariat public-privé.

Yann Doublier- Nexity a choisi le quartier du Châtelet pour réaliser un projet pionnier qui conjugue l'audace du privé avec les convictions de la puissance publique. La Ville a mis en place des infrastructures avec écoles, transports et commerces. On utilise la panoplie des aides disponibles telles que le Pass-foncier collectif, la prime dans le cadre du plan de relance et le doublement du prêt à taux zéro. De notre côté, nous voulons construire les plus beaux appartements parce qu'on est dans une zone difficile, pour créer un choc émotionnel chez les candidats à la propriété.

Lire la suite "Le Figaro continue de s'intéresser aux Hauts-de-Rouen… et c'est bien" »