38 billets dans la catégorie "Cinéma" Flux

Oups…

Reçu du Melville cet après-midi…

Chers clients,

Suite à la mise en redressement judiciaire du cinéma le Melville le 29
juillet dernier, le Tribunal de Commerce a prononcé la liquidation
judiciaire de l'entreprise ce jour, mardi 30 septembre 2014.

Aussi nous vous informons de la fermeture immédiate du cinéma et vous
remercions de votre fidélité tout au long de ces années.

Le personnel du Melville


Pour les amoureux de la photographie..." A la recherche de Vivian Maier "

 

Ce film est mon "coup de coeur" du week-end pluvieux...

Cliquez ICI pour voir le travail photo de Vivian Maier

 

A la recherche de Vivian Maier

1h23mn‎‎ - Classification: Tous publics‎‎ - Documentaire‎‎ - VO st Fr‎
C'est lors d'une vente aux enchères organisée en face de chez lui que le réalisateur John Maloof est tombé sur un trésor. Il a acheté une malle contenant 100 000 négatifs, 700 rouleaux de pellicule couleur et des films en 8 et 16 mm. Il s'agissait du travail de Vivian Maier »

Horaires des séances

28 rue de la République, Rouen
VO st Fr  ‎15:40‎  ‎20:00‎
 
RouenOmniaFilm MaierPhotoNicolas_99_21

Je suis Rouen - Clip promotionnel de notre Ville

 

Rouen, ville attirante ? la Ville a décidé de le prouver en proposant un film institutionnel de quelques minutes pour présenter ses atouts et son cadre de vie. Traversée par un fleuve, Rouen est à la fois capitale économique, capitale culturelle, capitale historique mais aussi une métropole où il fait bon vivre. Le film révèle ainsi une ville dynamique et moderne, tournée vers l'avenir avec ses projets mais aussi riche de son passé. Une carte de visite en images pour les Rouennais et ceux qui ne le sont pas encore mais aussi pour les entreprises qui cherchent à s'implanter. Rouen bouge avec ses habitants qui vous le confirment les yeux dans les yeux : "je suis Rouen".


ROUEN, seul véritable port d'attache du NAUTILUS

JPPINAUD

Depuis 1800 Rouen est le seul véritable port d'attache du Nautilus, il sera visitable dès ce Samedi, amarré non loin du Norman Arrow.Puis après avoir coulé celui-ci, il traversera le channel pour attaquer la Reine d'Angleterre, qui nous a déclaré la guerre... (comme dit la chanson).

PLAQUEFULTONNAUTILUS

 

Norman arrow nautilus 2

Quai nautilus2

Quai nautilus3

Quai nautilus

 


Soirées cinémas, cinéma d'anticipation ou cinéma catastrophe ?

Capture d’écran 2010-11-06 à 16.56.22 Capture d’écran 2010-11-06 à 16.56.22

La situation du cinéma d'art et d'essai à Rouen, pour le moins particulière, a au moins un avantage ; les soirées thématiques, rencontres, avant-premières et autre programmation spéciale se multiplient. Pourvu que ça dure pour les spectateurs… et pour les exploitants.

Lire la suite "Soirées cinémas, cinéma d'anticipation ou cinéma catastrophe ?" »


Rouen, capitale des cinémas de points cardinaux

Image 2

On a à Rouen un festival du cinéma du Nord, un du cinéma du Sud, un de l'Est (voir ci-dessous). Il reste une place pour un cinéma de l'Ouest. Des candidats ? ;-)

Le festival « A l’Est, du Nouveau » revient du 6 au 14 mai 2010 pour sa Vème édition animé de cette soif de découvertes cinématographiques en provenance d’Autriche, de Bulgarie, de Hongrie, de Pologne, de République tchèque, de Roumanie, de Russie, de Slovaquie…

Téléchargement le dossier de presse

Solutions locales pour un désordre global

Image 1 Avant-première mercredi 31 mars à 14h et 20h30
Documentaire français de Coline Serreau, 2010, 1h53

Des films catastrophiques ont été tournés, des messages alarmistes lancés, ils ont eu leur utilité mais il faut désormais montrer qu'il existe des solutions, faire entendre les réflexions de ceux qui inventent et expérimentent des alternatives. Dépassant la simple dénonciation d'un système agricole perverti par une volonté de croissance irraisonnée, Coline Serreau nous invite dans « Solutions locales pour un désordre global » à découvrir de nouveaux systèmes de production agricole, des pratiques qui fonctionnent, réparent les dégâts et proposent une vie et une santé améliorées en garantissant une sécurité alimentaire pérenne.

Lire la suite "Solutions locales pour un désordre global" »


Et Rouen invente le cinéma low cost

Ce dimanche, dans les derniers froids de l'hiver, nous sommes allés au cinéma. Celui de la République, le vieux Gaumont toussotant. Celui qui offre une place à 3 euros pour tous les films, pour tout le monde et tout le temps. Au-delà des sièges, vieux, des écrans, petits, des projecteurs, fatigués, du hall d'accueil, défraîchi et récemment coupé en deux, le cinéma propose maintenant un chauffage absent. Il fait donc froid, très froid dans les salles. En sortant par le boyau central, on passe devant la fresque murale "le Melville", elle date du temps où partie de l'établissement était gérée par l'équipe du Melville. En sortant, donc, frigorifié de la salle, je compris les premiers mots de Jean-Michel Mongrédien le mercredi soir précédent lors de l'ouverture du festival du cinéma nordique. Avant de défendre son cinéma et son festival, il ouvrit le bal en disant, "ici au moins, il y a du chauffage"…

Le cinéma rouennais ne va pas bien.


On a mis tous nos yeux dans le même panier

Rouen semble avoir un nouveau record. Celui du prix des lunettes en relief au cinéma. Dans les cinémas proposant des séances en relief dans l'agglomération, le supplément demandé est de 3 euros. C'est pour la location des lunettes. Bon. Mais un petit tour dans d'autres villes montre un supplément de 1,5 euro (Elbeuf), 2 euros (le plus souvent ailleurs et à Paris), voir de 1 euro (Paris). Qu'est ce qui peut expliquer cette inflation locale du prix de la lunette 3D ? La convergence des exploitants ? Peut-être... On a mis tous nos yeux dans le même panier. Rassurez-vous, ailleurs en France, les cinémas Pathé Gaumont proposent aussi ces lunettes à 3 euros... peut être dans les villes où ils sont seuls. Et si Saint-Sever (UGC) s'équipait ? Serait-on toujours à 3 euros ?

Cinéma positif

Enfin, parlons-en, du cinéma, de façon positive, les films projetés rue de la République sont aujourd'hui, depuis quelques semaines, à 3 euros pour tous et à toutes les séances. C'est cool. La particularité de ces films est qu'ils sont en fin de vie, disparus de l'affiche des locomotives des Docks ou de Grand-Quevilly (groupe Pathé Gaumont). Bref, un plaisir pas cher de centre-ville... Le monde à l'envers quoi.
En ce moment, Good morning England, bigrement bien...


"Home", sweet home...

Image 2 Le film militant de Yann Arthus Bertrand sera mercredi sur les écrans du Melville. En 200 000 ans d'existence, l'homme a rompu l'équilibre sur lequel la Terre vivait depuis 4 milliards d'années. Réchauffement climatique, épuisement des ressources, extinction des espèces : l'homme a mis en péril sa propre demeure. Mais il est trop tard pour être pessimiste : il reste à peine dix ans à l'humanité pour inverser la tendance, prendre conscience de son exploitation démesurée des richesses de la Terre, et changer son mode de consommation.
“Home” bénéficiera d'une sortie mondiale simultanée le 5 juin 2009. Ce long-métrage sera en effet montré en même temps dans plus de 50 pays en cette date symbolique qui correspond à la journée mondiale de l'environnement.

Tarif unique : 3 euros, pour avoir les idées claires...


Le monde selon Monsanto

1927848propertyimagedata

Jeudi 12 juin, venez lever le voile sur la réalité de Monsanto racontée par Marie Monique Robin dans son documentaire "Le monde selon Monsanto". Et s'ils avaient raison...
À partir de 20 heures. L'auteure dédicacera son livre à partir de 19h30. Le tout à la salle Sainte-Croix-des-Pelletiers.

Le film est passé sur Arte le 11 mars dernier.
Et y'a même le débat du film en ligne
http://www.arte.tv/fr/Video/183604,CmC=1969084.html

Et puis aussi, ce papier de libération présentant la polémique...

Et l'entrée est gratuite.

Lire la suite "Le monde selon Monsanto" »


Un nouveau film en ligne sur le portail du Pôle image...

Image_2
La bonne idée se renouvelle ! Toujours pour fêter les 20 ans de la maison !
http://www.poleimagehn.com/20ans.html

Réalisation Zoé Galleron, 2002
Interprètes : Cécile De France, Aurélien Recoing, Roland Menou
Synopsis : Ferdinand est photographe. Il se rend au mariage de Lucie pour en effectuer les prises de vues. Ferdinand et la mariée sont vite attirés l'un vers l'autre, mais si avant un mariage tout est encore possible, après un meurtre, plus rien ne l'est vraiment...
Production : Les Productions Balthazar avec le soutien du fonds d’aide Région Haute-Normandie, de Canal+, du CNC et de l'ADAMI