12 billets dans la catégorie "Boulangerie" Flux

EXPOTEC

EXPOTEC  c'est toujours chouette et toutes les machines marchent (contrairement aux autres musées industriels ou on s'ennuie ferme...). Donc pour ceux qui ne savent pas où c'est----> se garer sur le parking du LIDL  de Darnétal, descendre la rue en pente, tourner en bas à gauche pour longer le Robec, en face du moulin de la Pannevert, voir le four à pain (qui marche aussi avec grosses brioches+pain maison) continuer à longer le Robec et après être passé sous l'autopont vous y arriverez.L'adresse: 13 Rue St Gilles, Moulin St Gilles à Rouen.

P1200680
Ils trouvent toujours un truc bizarre à vous montrer...

P1200680
C'est grand, c'est énhaurme et en +, ça marche!

P1200680
Comme c'est un Centre d'Histoire Sociale on vous rappelle discrètement quelques petites choses à ne pas oublier...

P1200680
Toujours spectaculaire le marteau pilon de la forge utilisé ici par le sculpteur Marc Tiret.

P1200680
La forge ça attire, car c'est en forgeant que...

P1200680
Un poisson-haches, une des nombreuses sculptures de Marc Tiret à découvrir à EXPOTEC, comme c'est un Musée vivant, y a pas que des machines.



Framboise, ô ma framboise

Framboise Après les travaux dans l'ancienne maison Meier (tout en haut de la rue Jeanne d'Arc), a rouvert il y a peu, une nouvelle enseigne de boulangerie, pâtisserie et vente de sandwichs : Yvonne, avec la possibilité de manger sur place, pas Yvonne, mais tout le reste. Je laisse de côté, pour le moment ou pour un(e) autre blogueur(se) ces aspects et me concentre sur le croissant framboise. Car il est proposé en vitrine sous l'appelation "croissant framboise façon Meier". Ils sont là, souriants, bien alignés, sur fond noir, servis dans des sachets noirs, dans un cadre noir, dans cette ambiance et déco des nouvelles boulangeries tendances.

Lire la suite "Framboise, ô ma framboise" »


Aguignettes

La question de Francine :

Toujours suite à la fermeture de Meier, où trouver de vraies et légères aguignettes le 1er Janvier prochain ?

Correction-DSCN1685

Autrefois les petits normands venaient quêter  des étrennes , des aguignettes (Au gui l'an neuf )
et frappaient  à la porte des maisons en chantant un refrain de ce genre :

Aguignette à Tartelette
J'ai des miettes dans ma pouquette
Pour donner à vos poulettes
Pour qu'elles pondent des gros œufs…
Si vous les cassez vous retournerez au poulailler
Aguignolé